Lieu : Lyon Mountain, État de New-York, États-Unis
Niveau de difficulté : Très facile, Facile, Moyen, Difficile, Très difficile, Extrême
Longueur – Entre 7 et 14.5 km
Chiens : tolérés en laisse
Tarification : Gratuit !

Vous habitez près de Montréal et vous avez fait le tour des sentiers aux alentours de l’île du côté nord de la frontière américaine et vous ne voulez pas faire trop d’heures de route ? Lyon Mountain est un rendez-vous intéressant si vous avez un véhicule et un passeport valide. Situé dans le parc des Adirondacks (Il ne fait pas partie des 46 sommets à gravir afin de devenir un 46ers), Lyon Mountain se trouve à un peu moins d’une heure de route du poste frontalier de Lacolle.

Vue sur le lac Chazy et Lyon Mountain au loin (février 2020)

Les Adirondacks culminent à 1 629 m au Mt Marcy (parfois appelé Tahawus). On compte 46 sommets au-dessus de 4 000 pieds (1 219 m). Les principaux sommets sont Algonquin Peak (auparavant Mt. McIntyre) (1 559 m), Haystack (1 512 m), Skylight (1 501 m), Whiteface (1 485 m), Dix (1 480 m), et Giant (1 410 m). (wikipédia)

Accessible et gratuit à l’année longue, Lyon Mountain offre un dénivelé d’environ 700 mètres pour un sommet atteignant 1167 mètres d’altitude avec la possibilité de grimper dans une tour de 10 mètres et de profiter d’une vue panoramique sur les divers sommets environnants. Lorsque le ciel est assez clair, on peut même apercevoir Montréal au loin.

Plusieurs sommets sont accessibles à moins de trois heures de route de Montréal (Mont Ampersand (1022m), Mont  Hurricane (1126m), Mont Colden (1437m), White Face Mountain (1483m) et plusieurs autres)

Le stationnement se trouve sur la route Lowenburg près du Lac Chazy, mais il n’est pas entretenu l’hiver. Il est donc souvent inaccessible. Il est cependant possible de se stationner près du départ d’une piste de ski de fond/motoneige sur la route Chazy Lake ou un peu plus loin à l’intersection de celle-ci et de la route Lowenburg. Le tout ajoute une peu de distance à la randonnée (environ 1.5 km l’aller), mais on arrive assez vite au sentier et le tout est sensiblement sur le plat. 

Si vous suivez le sentier officiel, vous pouvez effectuer une boucle d’environ 15 km. Cependant, on nous a conseillé d’aller tout simplement en ligne (presque) droite et d’aller directement vers le sommet. C’est plus rapide et les sentiers sont plus larges, mais ça rend l’ascension un peu plus difficile car le dénivelé se fait plus rapidement. Ce sont d’ailleurs les derniers kilomètres (à l’exception d’une petite pause avant de rejoindre la tour au sommet) qui sont les plus abruptes.

Plus vous vous approcherez du sommet, plus les feuillus se feront rares et laisseront la place au conifères drapés de leur manteau de neige blanc.

Sans surprise, un vent fort vous attendra au sommet (spécialement en haut de la tour d’observation), veuillez penser à apporter assez de protection pour pouvoir y rester plus longtemps et profitez de la vue panoramique !

Bonne randonnée ! 🙂

Petit article intéressant sur des suggestions de randonnées
en raquettes à faire dans les Adirondacks 🙂
ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s